L’île aux rires

La gloire du soleil danse sur la mer
Sur toi, et ta lyre tendre qui palpite
Contre mon cœur
Capitaine ! Capitaine!
Voyez l’île aux palmes,
Les plages sereines et roses
Les flots d’azur et clairs

Tout l’espace est à nous,
Les fleurs et les cimes
Terre! terre!
Patrie des eaux limpides
Aux cascades de miel
Aux Vénus sans dentelles

Capitaine! capitaine!
Les cocotiers câlinent et caressent sur le sable
Les fleurs alanguies et les guerriers tranquilles
Le péché est saveurs, vergers , roses écloses
Le triomphe des dieux soulève sur les cônes
Une fumerolle, un feu, un rosaire de braise
De laves aux corolles qui incendient les cieux

Beauté! beauté!
Troublantes heures de délices
Au creux de ces vallées, ces jardins délicieux
De myrtes et de palétuviers, vanilles et orchidées
Aux songes où veillent Circée, Astarté ,Hina la pulpeuse
Se penchent citronniers, manguiers, tamariniers
Sur lacs, rivières et tapis de fleurettes

Charmée ! charmée!
Paix et volupté
Visions, danses d’Eden
Ombres douces, vaguelettes
Féeriques caresses
Conques de perles brunies
Naufrageons!
Naufrageons!
Naufrageons, capitaine

Un cor d’amour sonne
Résonne …
Là ,où l’oiseau fait son nid
Prés des torrents d’ombres et de lumières
Des miroirs d’ondes chères

Accostons! accostons!
Près de ces rires clairs
Loin de ces vaines clameurs…

Îles, terre! terre!